Home  /  Nouvelles  /  Symposium d’Istamboul—–La génomique de la médecine reproductrice a été un succès

Nouvelles

Symposium d’Istamboul—–La génomique de la médecine reproductrice a été un succès

--- 1 Oct 2014

17 novembre 2013, Istamboul, Turquie – Le symposium d’Istamboul – La génomique en médecine reproductrice, coorganisée par BGI, l’université Acibadem et Acibadem Labgen, a été un succès qui s’est tenu à l’université Acibadem d’Istamboul. La conférence a été une excellente occasion pour les leaders scientifiques et les experts en génomique de partager leurs expériences sur la façon de transposer les idées de leurs instituts de recherche en génomique dans les applications cliniques. Parmi les orateurs remarqués, figuraient, entre autres, des scientifiques connus, des professeurs d’université et des cliniciens appartenant à des organismes tels que BGI, l’université Acibadem, UNILABS, l’université de Copenhague et l’hôpital Acibadem, qui ont partagé leurs vues sur le test prénatal dans les grossesses et le diagnostic génétique préimplantatoire, en Europe, et particulièrement en Turquie. Lors de la session sur le Diagnostic génétique, le Dr Radoje Drmanac de Complete Genomics Inc, États-Unis, a dit que le séquençage de la totalité du génome, qui est aujourd’hui exact et abordable, était le meilleur test génétique en médecine reproductrice de pointe et en génomique de la santé. « Lorsqu’il sera appliqué à grande échelle, le séquençage massivement parallèle de l’ADN sera un outil robuste pour la médecine reproductrice de pointe et la génomique de la santé ; cela vaut également pour la standardisation à long terme des industries de la santé. » Lors de sa discussion sur la FIV et le diagnostic préimplantatoire, et les grossesses, le Dr Necati Findikli, Directeur des Laboratoires d’embryologie, en centrant son propos sur les grossesses, a résumé et évalué la situation actuelle : « L’utilisation du « séquençage de prochaine génération » (ou de nouvelle génération) dans le diagnostic préimplantatoire a été le sujet chaud des années passées, et les études de validation de cette nouvelle technique dans le diagnostic préimplantatoire a débuté par un nombre limité d’études de cas. » La session sur le diagnostic prénatal non invasif (DPNI) et le test NIFTY a débuté par la présentation du Professeur Timur Gurgan de l’hôpital Acibadem. Dans cette session, le Dr Cong Yu, vice-président de BGI Europe, a présenté un tableau complet des tests prénataux non invasifs (TPNI) tiré de toutes les données disponibles. La pratique clinique à grande échelle de BGI montre que le test prénatal, basé sur un dépistage multiphasique, a une grande sensibilité et une grande spécificité dans la détection des trisomies fœtales courantes. En comparaison du dépistage prénatal traditionnel, le test de dépistage multiphasique pourrait éviter environ 99,05 % des investigations diagnostiques prénatales invasives. Après quoi, le Dr Ibrahim Bildirici de l’hôpital Acibadem, le Dr Oktay Kadayifci de Onkim Stem Cell Technologies Inc., le Dr Alfonso Alba Menéndez de UNILABS et le Dr M. Cengiz Yakicier de l’hôpital Acibadem, ont respectivement parlé des règles du diagnostic prénatal, des problèmes éthiques et des pratiques cliniques du séquençage de prochaine génération. Le symposium de ce jour a obtenu un grand succès, qui a offert une plate-forme rêvée aux chercheurs pour échanger leurs idées et partager leur expérience sur les tests génétiques et leurs applications cliniques. Pour de plus amples informations sur la conférence, visiter : http://www.bgilearning.com/Turkey/index.html

Share this story: